Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
07/10/2018

CSI***** Waregem 2018
Grand Prix

Pour la première fois, Waregem accueillait un Grand Prix cinq étoiles sur son hippodrome. Un concours qui aura cédé à la nouvelle mode des 5 étoiles belges qui offre l'entrée gratuite au public … sans rien prévoir pour les recevoir ! Le public était donc une nouvelle fois massé derrière les barrières sans aucune tribune. A ce rythme-là, combien de temps le public va-t-il continuer à se déplacer ? Est-ce que les exposants continueront à payer des stands pour venir à des concours où le public ne voudra plus venir ? Heureusement, la météo aura été de la partie encourageant de nombreuses personnes à faire le déplacement … mais la Belgique est loin d'offrir une telle garantie chaque année. Les organisateurs avaient quant à eux tout misé sur les VIP qui occupaient la moitié du concours de la piste qui était sans aucun doute la meilleure surprise du week-end car Waregem offraient deux pistes aux dimensions très intéressantes offrant toutes les possibilités pour voir du très grand sport. Il restera juste à faire quelques petits efforts de décoration sur la grande piste … et de très gros efforts sur la seconde !
Placé juste entre les Jeux Mondiaux et la finale de Barcelone, la date de cette première édition ne faisait pas rêver pourtant le plateau était impressionnant mais de très nombreux favoris sont tombés à la trappe. Ils seront finalement 10 à s'être qualifié pour le barrage parmi les 42 concurrents au grand regret de Wilm Vermeir, malchanceux durant tout le week-end, qui écopera d'un point de temps dépassé avec Iq van het Steentje (Toulon).
Vainqueur de la grosse épreuve la veille, le turc Derin Demirsoy aura été le seul cavalier étranger à s'illustrer dans une épreuve majeur après les victoires de Jérôme Guery sur Kel'Star du Vingt Ponts (Kannan) jeudi soir et Grégory Wathelet sur Mjt Nevados (Calvados Z) vendredi. Premier à s'élancer au barrage, il devra faire avec deux fautes d'Harry K (Carnute) sur les deux derniers obstacles.
Véritable surprise d'autant qu'il aura eu quelques sursis durant son parcours, le brésilien Victor Mariano Luminatti ne pourra éviter cette fois une faute d'Homer van de Barlebuis (Kashmir van't Schuttershof) sur la sortie de la combinaison.

Une combinaison qui fera beaucoup de dégât à l'image de Julien Epaillard, un peu gourmand, qui ne pourra éviter l'entrée avec Usual Suspect d'Auge (Jarnac).

« Lorsque je suis sorti du virage devant la combinaison, je n'ai pas vraiment eu la distance idéale… ce qui est sorti, c'était un peu un coup de poker … et les suivants auront compris qu'il valait mieux ne pas essayer. » glissera le normand.

Il faudra attendre l'arrivée de Denis Lynch avec son étonnant The Sinner (Sanvaro) qui continue à progresser et signe cette fois le double sans-faute. Le premier de la journée, 45''22. Le temps de référence est fixé.

Pas pour très longtemps car derrière, le polonais Jaroslaw Skrzyczynski a montré durant cette saison à quel point il pouvait être compétitif avec Chacclana (Chacco Blue). Il ne manque pas l'occasion de le prouver une nouvelle fois en réalisant un magnifique barrage sans pénalité en 41''72, nouveau leader !
« Cette année, nous avions déjà pris une troisième place dans le Grand Prix CSIO***** de Sopot et nous avons signé quelques belles performances, mais ce n'est pas encore suffisant pour pouvoir participer à des concours de ce niveau. Pour le moment, nous devons payer pour pouvoir participer. J'espère que ce résultat va commencer à nous ouvrir quelques portes mais je pense qu'il va encore en falloir quelques autres… » réagira le polonais.
Jérôme Guery n'avait jusqu'à présent pas connu un formidable concours avec son gris mais Garfield de Tiji (Quasimodo Z) s'était réservé pour le grand jour. Après un très beau premier tour, il attaque très fort mais eux aussi ne peuvent éviter la faute sur l'entrée du double. Quel dommage car 40''46 en terminant sans en rajouter, c'était le meilleur temps de l'épreuve !
« J'avais bien commencé le week-end en remportant la grosse épreuve avec Kel'Star du Vingt Pont … mais cela avait été plus compliqué avec Garfield. Je savais qu'en rentrant de Calgary avec un concours totalement différent, ce serait compliqué. Je l'ai donc construit en vue du Grand Prix où il a très bien sauté. Au barrage, on prend des risques et une faute est vite arrivée mais vu la concurrence, il fallait en prendre. Je suis content du cheval et du résultat aujourd'hui. Je suis aussi content de cette première édition de Waregem qui est un concours très cheval avec une très grande piste et on peut vraiment faire du vrai sport. Les conditions à la warm up sont aussi excellente avec une très grande piste, ce que je trouve vraiment bien. C'est une très belle édition et si ils améliorent encore, cela peut faire partie des meilleurs concours cinq étoiles. » expliquera Jérôme Guery qui profitera de sa tournée au Marocco Royal Tour pour accorder trois semaines de vacance à la mer à sa monture de tête.
Scott Brash fait lui aussi partie des barragistes avec Hello Shelby (Stolzenerg) mais lui aussi écope d'une faute malgré un beau barrage en 40''93.
Simon Delestre a eu le temps de bien analyser la situation. Il attaque avec Chesall (Casall) mais de manière raisonnable. On sent qu'il en garde sous la pédale mais c'est magnifique 40''57, c'est la tête !
Il ne reste que deux belges pour essayer de lui ravir la victoire et Nicola Philippaerts est le premier. Avec Harley vd Bisschop (Dulf vd Bisschop), il attaque mais deux fautes viendront ruiner leurs espoirs.
Il ne reste donc plus que Niels Bruynseels à s'élancer avec la très véloce Lady Cracotte (Quaprice Bois Margot) … mais il ne s'agit que de leur tout premier Grand Prix cinq étoiles ! Peu importe, ils attaquent et c'est un barrage somptueux pour une victoire qui le sera tout autant : 39''85 en étant sans faute, juste magnifique !
« Lors de notre premier Grand Prix**, nous avions gagné, le second aussi ! C'est une jument très compétitive et lorsqu'elle est arrivée chez moi, j'ai tout de suite vu qu'elle était pétrie de qualités … mais honnêtement, je n'aurais pas parié directement sur une victoire en Grand Prix cinq étoiles et en tout cas pas aussi vite. Elle est arrivée chez moi il n' a que 5 mois et nous sommes passés des 145 aux 160 ! C'est une jument qui veut toujours gagner peu importe l'épreuve. Je suis content car en plus, le plateau était relevé aujourd'hui. Devant son public, je pense qu'on doit toujours essayer de gagner. De toute façon, la jument est rapide alors même avec 4 points, j'étais encore bien placé. J'étais dernier à partit, il fallait vraiment que je tente. Mon piquet est vraiment compétitif d'autant que j'ai également Jenson vh Meulenhof (Vagabond de la Pomme) qui revient. C'est un tout autre type de cheval que Lady Cracotte mais j'ai beaucoup d'espoir en lui et je pense que ce sera un cheval qui sera prêt pour les coupes des nations l'an prochain. » réagira le vainqueur qui même s'il était bien conscient qu'il ne pouvait pas prévoir ce qui se passerait le lendemain avec la jument … n'avait pas pensé qu'elle serait vendue aussi rapidement après cette première victoire à ce niveau qui pourra confirmer le sentiment du travail accompli pour le cavalier belge alors que l'alezane a déjà signé ses premiers parcours sans pénalité avec Cian O'Connor le week-end suivant à Opglabeek.
« Ce n'était pas loin mais Chesall a signé deux tours magnifique. J'ai eu le barrage que je voulais … mais il était plus rapide ! Deuxième d'un cinq étoiles, c'est toujours bien. Je pense avoir été au maximum de ce que je pouvais faire dans ce barrage … sans pour autant prendre des risques démesurés car je sais qu'il reste sensible mais il saute formidablement pour le moment. Ca ne sert donc à rien de dépasser la limite pour le regretter après. Je trouve que ce concours est vraiment une belle réussite. Les gens sont connaisseurs mais l'endroit est vraiment très cheval avec une très grande piste mais aussi de grandes détentes pour pouvoir sortir les chevaux, c'est vraiment très bien. » réagira Simon Delestre.


Retour en haut de page