Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
31/07/2018

Nixon van't Meulenhof : la nouvelle étoile du BWP.

Si son frère Emerald van't Ruytershof jouit d'une énorme aura près des éleveurs, le jeune Nixon van't Meulenhof (Denzel van't Meulenhof x Carthago x Lys de Darmen) est en train de se forger un nom dans le monde de l'élevage belge. Vainqueur de la compétition d'étalon hivernale des 5 ans cet hiver sous la selle de Jeroen De Winter, l'alezan s'est réservé cet été pour l'élevage et aura été très demandé par les éleveurs belges.

Comment avez-vous découvert Nixon ?

Jeroen De Winter : «  Nixon est venu chez nous quand il avait 2 ans et demi.   Marjan De Wachter, la copine de Jimmy Vermeulen, est venue avec lui pour le laisser sauter en liberté avant d'aller aux expertises des étalons et il sautait déjà super bien. On avait 4 étalons nous-mêmes cette année pour aller aux expertises. Nixon n'était pas chez nous, mais on savait aussi déjà qu'il était bien meilleur que les autres étalons que nous présentions. Jimmy nous a demandé pour le mettre ici en vue de l'expertise. On a essayé de l'acheter pour la moitié mais Jimmy nous a toujours dit que ce n'était pas possible car il ne souhaitait pas le vendre. Mais finalement, lors de l'expertise, Axel Verlooy l'a appelé et il a vendu la moitié en stipulant sur le contrat que Harrie Smolders le montera quand le cheval serait prêt pour les grandes épreuves. Je n'ai aucune animosité car nous n'avions pas les mêmes moyens… ni le même cavalier… »

Nixon lors de son approbation au BWP à 3 ans

Par contre , vous étiez content de pouvoir garder le cheval ?

J.D.W : «  Oui, comme je l'ai dit cela nous permet d'être en contact avec beaucoup de gens, on gagne de l'argent avec ses saillies et on l'emploi beaucoup dans notre élevage aussi. C'est super d'avoir un cheval aussi unique que Nixon. Il n'y a pas 5 Nixon en Belgique, c'est un cheval vraiment unique et ça nous donne beaucoup de confiance pours le futur je pense. »

 

Qu'est-ce qui fait pour vous, il est unique comme ça ? Qu'est-ce qu'il a plus que les autres ?

J.D.W : «  Pfff… juste le luxe que vous avez sur le cheval quand vous le montez. Tout est plus facile pour un cavalier de monter un cheval avec un galop comme Nixon qui est toujours en équilibre. Il a tout de lui-même. Vous savez, il y a beaucoup de chevaux de 8 et 9 ans qui n'ont pas le même équilibre et le même luxe pour monter dans une épreuve que Nixon a déjà depuis qu'il a 4 ans. Il a ça depuis le début. »

Première fois que vous avez sauté avec, monté, vous avez directement senti que c'était pas la même chose que les autres ?

J.D.W : «  Oui, oui ! Le sentiment était directement incroyable. Il est si intelligent, une fois qu'il touche juste une barre, le suivant que tu fais, il est tout de suite là, il a une intelligent impressionnante et en plus dans le barrage que j'ai monté à Hulsterloo, il n'avait jamais fait un barrage, c'était peut-être seulement son 8ème parcours … tu montes et c'est comme si il avait toujours fait ça. J'avais vraiment le sentiment que je devais juste le laisser faire, de monter en avant et le reste il faisait lui-même, il regarde les obstacles, il reste à faire le même saut. Sa sœur a aussi cette particularité. Ils sont beaucoup plus intelligents qu'un cheval normal. Ils restent toujours calmes dans un barrage, ils font vraiment ce qu'on leur demande, ils ont ça ! »

 

Votre travail de préparer un jeune cheval comme ça, pour Harrie Smolders, qu'est-ce que cela représente ? Juste la pression de ne pas faire de bêtise ?

J.D.W : «  Non, je n'ai pas dans ma tête de vraiment le préparer pour Harrie ou quelque chose de particulier. Je monte juste le cheval avant tout pour le montrer aux éleveurs en hiver. Dans ma tête, je ne suis pas en train de le préparer pour le futur d'Harrie. Je le monte pour le montrer aux éleveurs et je ne veux pas le laisser faire trop, ça c'est très clair pour moi. C'est vraiment chouette d'aller chaque semaine au concours avec un cheval comme parce que tu reviens chaque semaine très heureux, mais le cheval n'a pas besoin de ça. Je veux, pour Harrie, que le cheval ne fasse pas beaucoup maintenant et le jour où il part chez Harrie, lui pourra préparer le futur du cheval. Je ne veux pas qu'un cheval comme Nixon soit cassé dans ses jeunes années. »

Avoir le retour des éleveurs comme ça, c'est aussi une chose que vous découvrez ? Cela donne une pression supplémentaire ?

J.D.W : « Avec Nixon ça donne de la pression c'est sûr ! Chaque fois que vous êtes au concours, on vous demande si il est là, on vient voir … »

 

Cela vous plait ?

J.D.W : «  Non, pas vraiment, pas trop… mais que c'est normal aussi. Il produit beaucoup, tout le monde en on parle… c'est normal que la pression soit là. Dans le paddock quand le cheval vient à une place tout le monde vient regarder. L'année passée, je l'ai monté une fois au LRV. Là-bas, il y a 4 ou 5 pistes mais quand Nixon est passé sur la grande piste, tout le monde venait regarder et il n'y avait plus personne sur les autres pistes. Tout le monde était autour du paddock, puis quand il est parti vers la piste, tout le monde a suivi. Ce jour-là, tout le monde parle d'un cheval et c'était de Nixon. – « Ah tu as vu le cheval ? » - C'est une pression mais une bonne pression et ça donne aussi une fierté de pouvoir montrer un cheval comme ça. »

Pegase van't Ruytershof (Comme Il Faut x Cartani x Diamant de Sémilly) est un petit fils de Diamanthina van't Ruytershof et un frère utérin du performer Jilbert van't Ruytershof. Il fait aussi partie des grands espoirs de la famille De Winter.

Vous, en tant qu'éleveur, qu'est-ce que vous lui trouvez ? Comment le croisez-vous  ?

J.D.W : «  A mon idée, il est si cool dans sa tête et si calme que je le croise dans notre élevage avec des juments avec un peu de sang qui sont parfois un peu trop folle. Son mental fera de lui un top cheval sans oublier son galop qui est si facile. Des juments avec un galop un peu difficile comme Gretel et Laïko, je pense que ça va être super tout comme avec les juments un peu chaude. Je pense qu'il va vraiment faire apporter beaucoup dans ces cas-là. Il est si intelligent et si cool sans oublier le galop aussi qu'on va récupérer, c'est du luxe que vous avez sur le cheval. »

 

Au départ, quand Emerald est arrivé, on a souvent entendu que la souche basse n'était pas très fournie …

J.D.W : «  C'est la meilleure souche de Belgique. Il y aura peut-être d'autres qui diront que c'est pas vrai mais quand vous regardez, certes la famille n'est pas vraiment grande mais elle a donné tant de chevaux de Grand-Prix. En plus d'Emerald et Diamanthina, il y a aussi la Lord Z de William Whitaker, Ilusionata van't Meulenhof qui était encore récemment 4ème dans le 1m60 grand-prix 4* en Grande Bretagne. Si on ajoute la production des filles et petites filles de Carthina, on peut aussi ajouter Herald van't Ruytershof, Jilbert van't Ruytershof, Je t'adore, Kentucky, Le Blue Diamond … La souche de Carthina Z, c'est incroyable ! »

Et en plus, c'est une souche qui revient à la maison ?

J.D.W : « Oui ! Mon grand-père a acheté Ursa, une fille de Flugel, quand elle était pouliche. Plus tard, il l'a croisée avec Lugano qui a donné l'arrière-arrière-grand-mère d'Emerald. Il a ensuite croisé la Flugel avec Mélinor et la Mélinor il l'a vendue quand elle était pouliche… mais il avait aussi vendu la Lugano. Il avait conservé une autre jument de la souche mais malheureusement, elle est morte dans la prairie et nous n'avions plus cette souche jusqu'au jour où nous étions à Bonheiden pour un concours jeunes chevaux. L'Innocence avait 4ans je pense, et nous l'avons vue là-bas. On ne savait pas que c'était la sœur d'Emerald mais on s'est dit la jument, elle saute ! On a vu tout de suite et on a aimé. Mon père est allé demander si la jument était à vendre. Ils nous ont dit « non elle n'est pas à vendre, c'est la sœur d'Emerald». Mais la jument nous avait vraiment plu alors nous avons rappelé Jimmy Vermeulen et Marjan De Wachter d'autant que nous avons de bons contacts avec elle et son père, Joris. Ils ont regardé avec Jimmy … et finalement, il nous a annoncé un prix. Le jour après, le lundi matin, on est allé faire quelques sauts avec la jument chez Joris et on a tout de suite acheté. C'était aussi parce que mon père avait perdu sa souche et ce jour-là c'était possible de la ramener à la maison. On était très content de cela. Pour la jument aussi évidemment car on pense que ça va être une très bonne jument et pour l'élevage aussi. C'est chouette que tout a commencé ici mais avec des situations c'est tout parti. Maintenant on a L'Innocence et elle a déjà 8 poulains, la souche est donc de nouveau bien présente. »

Diamanthina van't Ruytershof, propre soeur d'Emerald et L'Innocence, a fait une brillante carrière internationale sous la selle de Niels Bruynseels puis de Constant van Paesschen.
Emerald évolue au plus haut niveau depuis de nombreuses saisons avec Harrie Smolders.

Une autre personne a bel et bien un avis sur la nouvelle star belge même s'il n'a eu qu'une seule fois l'occasion de le monter jusqu'à présent : le numéro un mondial Harrie Smolders qui peut compter dans son piquet son frère, Emerald van't Ruytershof !

« Durant l'hiver, Axel m'a appelé. Pour une fois, je n'avais pas de concours et j'étais en famille … mais il m'a demandé pour aller monter Nixon à la compétition d'étalon car Jeroen était vraiment très malade. J'ai donc pris ma voiture et suis parti au concours. Vous savez, peu importe l'âge du cheval, avoir la possibilité de monter un cheval d'une telle qualité, c'est toujours un plaisir. Dès que je me suis mis dessus, j'ai tout de suite eu un sentiment incroyable. Je n'ai jamais monté Carthina Z, la mère d'Emerald et Nixon mais quand je vois ses deux fils, je me dis que cette jument transmet vraiment un passage de dos fantastique et aussi énormément de respect. Emerald transmet aussi ces qualités à sa production. Pour Nixon, je n'en ai pas vu assez que pour pouvoir le dire mais c'est une lignée qui va avoir beaucoup d'influence dans l'élevage belge. L'année passée, Le Blue Diamond, Emerald et Nixon étaient trois des étalons les plus populaires du BWP alors qu'ils ont tous Carthina comme mère ou grand-mère ! Après, c'est évidemment difficile de prédire l'avenir d'un cheval ... j'espère évidemment que Nixon aura la même carrière qu'Emerald mais ce qui est certain, c'est que les capacités sont là. Je sais que le cheval viendra dans mes écuries plus tard mais je trouve que Jeroen fait un très bon travail. La famille De Winter est une famille de véritables gens de chevaux alors je ne sais pas encore quand Nixon viendra chez moi mais je pense que vu mon planning actuel, il est difficile pour moi de monter un 5 ans ou un 6 ans et il a la chance d'être dans une bonne place où il représente un cheval très spécial également à leurs yeux alors il n'y a aucune raison de se presser autant qu'ils continuent à évoluer gentiment ensemble. »


Retour en haut de page