Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
24/07/2018

CHIO***** Aachen
Grand Prix

Dimanche, 13h30, Daniel Bluman entre en piste avec Ladriano Z. Il est le premier des quarante partants du mythique Grand Prix d'Aix la Chapelle. Ceux qui sont prêts à en découdre au plus haut niveau, sans se cacher derrière des excuses comme cela devient de plus en plus récurent. Quarante sportifs qui ont décidé que la vérité se déroulait sur le terrain.

Cette fois, Frank Rothenberger aura réalisé un très beau tracé fair play laissant les meilleurs chevaux et les meilleurs pilotes s'illustrer. Deux manches suivi d'un barrage, Aix la Chapelle ne se gagne pas sur un malentendu.

Parmi les 18 à repartir en seconde manche, ils sont 11 à avoir bouclé le sans-faute suivi du rookie belge Yves Vanderhasselt sur sa jeune 9 ans, Jeunesse (Eldorado vd Zehoek) pénalisé d'un tout petit point de temps pour sa première venue à Aix la Chapelle et leur premier Grand Prix : un véritable exploit. Malheureusement, la fatigue accumulée dans la coupe des nations, dans cette première manche, l'inexpérience, la jeunesse … autant de paramètre qui ne pardonnent pas à Aix la Chapelle, la seconde manche est beaucoup plus difficile pour le couple mais il ne faudra retenir que le positif car réaliser une telle performance pour une première n'est pas anodine, c'est un véritable exploit !
Devant lui, cinq couples pénalisés d'une faute en première manche. Premier à s'élancer, Yuri Mansur avec sa prometteuse Ibelle van de Grote Haart (Verdi) ne peut cette fois éviter deux fautes et un point de temps dépassé alors que Lorenzo De Luca qui avait réalisé une magnifique première manche magnifique avec juste une faute sur la rivière où l'impressionnant Halifax vh Kluizebos (Heartbreaker) aura voulu en faire un peu trop. Malheureusement, ils ne pourront éviter une faute sur le milieu du triple en seconde manche.
Ibelle van de Grote Haart et son père Verdi faisaient partie des 18 meilleurs !
Derrière, Maikel van der Vleuten sur son fidèle Verdi (Quidam de Revel), Beezie Madden et son magnifique étalon Darry Lou (Tangelo vd Zuuthoeve) puis Henrik von Eckermann en selle sur Castello (Cristallo I) qu'il partage avec son élève Evelina Tovek, tous réussissent cette fois le sans-faute !
Darragh Kenny signe un magnifique double sans faute avec son impressionnant Babalou 41 (Balou du Rouet), la course au barrage est lancée mais elle ne sera pas simple pour autant.
Frank Schuttert ne peut éviter la faute sur le milieu du triple avec son très puissant Chianti's Champion (Champion du Lys) alors que la surprise de la finale de la coupe du monde et double sans-faute de la coupe des nations de jeudi, Devin Ryan faute sur l'ultime obstacle du parcours avec Eddie Blue (Qamikase des Forêts). Werner Muff voit son impressionnant Daimler (Canturano) s'effondrer avec trois fautes, tout comme McLain Ward avec Azur du Garden (Thunder vd Zuuthoeve) qui préfère abandonner. Cette seconde manche n'était pas juste une promenade. La chaleur est là, la pression aussi. C'est du grand sport avec des rebondissements en cascade.
Les allemands ne seront pas épargnés. Après une démonstration en première manche , les vainqueurs de l'édition 2016 Philipp Weishaupt sur Convall (Colman) ne peuvent éviter la faute sur le 5 ème obstacles alors que Maurice Tebbel se dirigeait vers un magnifique double sans-faute, il n'a pas tenu la pression sur l'abord de l'ultime obstacle et quand on veut trop protéger …. Chacco's Son (Chacco Blue) ne peut éviter la faute de postérieur sur l'ultime obstacle, énorme déception.
Ils seront donc 5 à en découdre. L'irlandais Darragh Kenny a beau être un des cavaliers les plus rapide du circuit, il fait office d'outsider dans cette lutte des titans et le couple qu'il forme avec Babalou (Balou du Rouet) est encore jeune … Trop jeune pour ce monument : trois fautes en 42''12.
Après sa désillusion l'an dernier où Pedro Veniss avait dû déclarer forfait suite à une blessure de Quabri de l'Ile (Kannan) alors qu'ils étaient qualifiés pour le Grand Prix et en course pour le Rolex Grand Slam après leur victoire à Genève. Cette fois, le couple veut profiter du moment et signe un joli triple sans-faute. La pression est sur les suivants.
Marcus Ehning semble plus serein que jamais. Après ses trois victoires d'affilée en coupe des nations, l'homme semble déterminer pour tenter d'inscrire son nom une seconde fois au tableau ! Toujours en selle sur Prêt à Tout (Hiram Chambertin), il attaque comme seul lui sait le faire. C'est propre, c'est limpide, c'est juste magnifique. 38''34, les suivants sont prévenus.
Steve Guerdat n'a pas encore accroché ce Grand Prix qui lui résiste et après la magnifique prestation d'Hannah dans la coupe des nations, le suisse a opté pour sa princesse Bianca (Balou du Rouet). Le couple attaque très fort et la belle est obligée de se mettre à l'effort sur le 15 sans pouvoir éviter une faute de postérieur et se fâche. Le couple ajoutera deux fautes dans la combinaison, ce ne sera de nouveau pas pour cette année.
Deuxième l'an dernier, Luciana Diniz sait ce qu'elle doit faire pour se hisser sur la plus haut marche du podium. Fit For Fun (For Pleasure) est au sommet de son art. L'alezane est impressionnante et réalise un nouveau sans-faute … mais en 40''96, c'est de nouveau la seconde place, une seconde année consécutive. Un véritable exploit également.

« Fit est une jument incroyable. Lorsque j'ai vu le tracé de Marcus Ehning, je me suis dit qu'en faisant le même, je devrais être plus rapide … mais ce n'était pas aussi fluide. Je garde néanmoins l'espoir d'y arriver. » réagira Luciana Diniz.

Premier podium pour Pedro Veniss, un an après sa désillusion : « Monter à Aix la Chapelle a toujours été un rêve pour moi. L'an dernier, j'ai pu venir pour la première fois … mais Quabri s'est blessé et nous avons dû déclarer forfait pour le Grand Prix. Aujourd'hui, il est de nouveau en pleine forme. Nous avons sauté notre premier Grand Prix d'Aix et nous terminons sur le podium, c'est fantastique. »
Marcus Ehning entre quant à lui dans le cercle très fermé des double vainqueurs de ce monument après avoir remporté la coupe des nations c'est trois dernières années ! « J'aime Aix la Chapelle et Prêt à Tout aussi. C'était son jour aujourd'hui. Tout s'est vraiment déroulé comme je l'ai voulu. J'aurais été plus nerveux si j'avais dû regarder le parcours de Luciana avant d'entrer en piste mais Aix la Chapelle est le plus beau concours du monde. Gagner ici est vraiment formidable. Cette victoire change néanmoins la donne pour moi car au départ, je n'avais pas prévu de me rendre à Calgary. Mon objectif de l'année reste les championnats du monde mais je ne sais pas encore avec quel cheval je serai sélectionné pour m'y rendre. Nous allons donc prendre le temps, nous réunir avec mes propriétaires et décider ensemble ce que nous allons faire mais ma priorité restera de toute façon les championnats du monde. »
La propriétaire de Prêt à Tout, Ruth Krech, était évidemment aux anges : « J'ai acheté Prêt à Tout en France lorsqu'il avait 6 ans … mais je le connais depuis ses 4 ans. Pour tout vous dire, je l'ai acheté juste à cause de son regard. J'en suis tombée amoureuse. Au départ, nous l'avons acheté pour ma fille … mais elle a arrêté de monter pour se consacrer à ses études. Aujourd'hui, elle aime le regarder en se disant qu'il est vraiment heureux où il est. Lorsqu'elle a cessé de monter, nous avions d'abord confié Prêt à Tout à Kaya Lüthi avec qui il a remporté trois médailles d'argent lors des championnats d'Europe Young Riders dont deux individuelles. A un moment, nous avons décidé que c'était le moment qu'il intègre une grande écurie et nous avons proposé à Marcus Ehning de le monter. Il était déjà au haut niveau et nous savions déjà que c'était un très bon cheval sinon, nous n'aurions pas osé demander à Marcus Ehning de le monter. Aujourd'hui, c'est évidemment un sentiment incroyable. Je suis vraiment heureuse d'autant qu'en plus de cette victoire, c'est la seconde fois qu'il reçoit le titre de meilleur cheval du concours à Aix ! » glissera sa propriétaire.


Retour en haut de page