Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
28/04/2018

Longines Masters de New York
Riders Master Cup

Le scénario aura été royal et pour cette deuxième édition et la première en terre américaine, l'épreuve aura été un réel succès. Le public aura pu comprendre les règles très simples du jeu tout en encourageant ses troupes.
La piste aura été améliorée et même si elle n'est pas encore parfaite, elle aura permis de vivre du très beau sport car si tout pouvait sembler plier après le premier tour où l'Europe menait 4 victoires à une pour les USA. La seconde manche et ses points double aura été déterminante.
Malgré sa victoire lors de la première manche, Olivier Philippaerts devait faire avec une monture fatiguée qu'il découvrait à l'occasion de ce concours puisque Goofy van'T Laerhof (Kashmir van't Schuttershof) évolue d'habitude avec son petit frère Thibault. L'alezan ne peut éviter une faute qui permet aux USA de revenir à un point de l'Europe grâce au magnifique sans faute de Laura Kraut sur Guv'nor (ex Flinstone de Tiji ; Diamant de Sémilly) : 4-3 !
Mais les choses se compliquent alors encore plus pour l'Europe car Kevin Staut faute avec Ayade de Septon (Wandor vd Mispelaere) peu à son aise ce week-end alors que Beezie Madden a opté pour un changement de monture alors qu'elle était la seule américaine à s'être imposée en première manche avec Con Taggio (Contagio) et remporte son second duel également mais cette fois avec Jiva Concorde), les USA passe en tête : 5-4 !
Mais les USA ont bel et bien un plan en tête car Georgina Bloomberg a elle aussi décidé de laisser Manodie II (Carthago) à l'écurie pour revenir avec Paola (Pontifex) et elle réalise cette fois un magnifique sans faute très rapide. Grégory Wathelet n'a désormais plus le choix, il attaque très fort mais MJT Nevados (Calvados Z) ne peut éviter la faute … les USA prennent le large : 7-4 et l'Europe a désormais épuisé tous ses jokers !
C'est désormais au tour du champion d'Europe et médaillé d'argent olympique de faire son entrée en piste. Peder Fredericson a regardé les vidéos de la première édition parisienne pour s'imprégner de l'épreuve et il arrive concentré avec H&M Zaloubet (Maloubet de Pléville) et déroule un parcours somptueux sans aucune pénalité !
La pression est désormais sur les épaules de la jeune Adrienne Sternlicht et de son impressionnant Pembroke (Clarimo) qui reviendra moins spectaculaire mais beaucoup plus consistant qu'en première manche signant un magnifique parcours mais avec une faute sur le dernier obstacle : l'Europe se rapproche 7-6 avant l'ultime duel !
Un duel de star entre un ancien numéro un mondial et un futur numéro un mondial, tout simplement ! McLain Ward est un gagnant et son premier tour lui reste en travers de la gorge. Cette fois, il réalise un parcours somptueux et pulvérise le chronomètre : 54''82 !
Le vice-champion d'Europe, champion du monde par équipe et actuel numéro deux mondial ne ménage pas sa peine, il attaque sec avec Cas 2 (Indoctro) pour sortir un parcours d'anthologie. Alors qu'on sait que la piste est délicate et très difficile dans les courbes, le cavaliers des écuries Euro Horse démontre une maitrise incroyable et abaisse le chronomètre à 52''91 tout en restant sans-faute, l'Europe remporte donc sa seconde Riders Master Cup dans une magnifique ambiance et avec du très grand sport !
Cas 2 et Zaloubet, les deux grands artisants de la victoire européenne.


Retour en haut de page