Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
13/04/2018

WC Final Paris Bercy
Acte II

Le deuxième acte de cette finale de coupe du monde aura réservé son lot de surprise ! Malheureusement, le spectacle offert par la monture de Carlos Lopez, Admara (Padinus), avec un passage de dos anormalement spectaculaire, aura fait débat en conférence de presse. Le monde du saut d'obstacle est désormais conscient que ce qui faisait encore sourire il y a quelques années ne fait plus rire du tout et n'a tout simplement plus sa place en concours. On aurait pu une nouvelle fois remettre la faute sur les officiels présents sur le terrain mais d'après les informations que nous avons recueillies, les juges avaient bien fait leur travail demandant au cavalier de … desserrer ses guêtres avant son entrée en piste !
Cette fois, John Roche ne s'est pas caché et aura été très ferme sur le sujet « Comme vous le savez, la FEI compte bien interdire totalement l'utilisation de guêtres postérieurs d'ici 2021. Nous ne pouvons pas les interdire avant cela car nous sommes en période de qualification pour les Jeux Olympiques. Concernant ce que nous avons pu voir ce soir, nous pouvons considérer que c'est totalement exagéré et nous prendrons les mesures nécessaires avec le cavalier en question. » Un discours qui a le mérite d'être clair au sujet du colombien du haras des Grillons qui avec un point pour temps dépassé aujourd'hui se retrouve à la 7 ème place du classement général et risque d'être sous haute surveillance avant la finale de dimanche !
Devant il y aura eu des déçus. Pieter Devos pour commencer qui aura dû faire avec une faute d'Espoir (Surcouf de Revel) sur l'avant dernier obstacle du parcours qui le repousse à la 9 ème place générale.
Il y aura eu aussi ceux qui ont voulu un peu trop assurer et seront sortis de piste avec un point de temps dépassé comme Roger Yves Bost avec Sangria du Coty (Quaprice Bois Margot), Alison Firestone Robitaille sur le très plaisant Ace (Berlin) ou encore la surprise d'hier qui aura maintenu le cap avec son impressionnant Eddie Blue (Qamikase des Forêts) se maintenant à la troisième place du classement.
Mais il y aura eu aussi les énormes déceptions : Steve Guerdat qui essuie un refus de Bianca (Balou du Rouet) dans le triple après avoir traversé l'élément central ! Un triple où Marcus Ehning verra ses chances de victoires s'envoler avec deux fautes de Cornado Nrw (Cornet Obolensky) qui en ajoutera encore une troisième sur l'ultime obstacle alors que la bécue allemande sera totale avec un stop surprenant de Cornet d'Amour (Cornet Oboensky) dans le premier double du parcours pour une score de 14 points pour Daniel Deusser !

Ils étaient donc neuf à s'élancer pour le barrage. Kevin Staut est le premier à s'élancer et il n'a rien à perdre. Après sa déception de la veille, le numéro un français prouve une nouvelle fois sa capacité à rebondir malgré la déception bouclant un magnifique double sans-faute sur l'étalon … sBs, également fils de Kashmir van't Schuttershof, Silver Deux de Virton. Double sans faute en 36''87.

« Le parcours d'hier était une catastrophe mais aussi bien sentimentalement que sportivement. Cela reflète notre sport et le yoyo que l'on vit régulièrement. Je passe de la nuit au jour. Nous essayons d'être à l'écoute de nos chevaux et hier, Rêveur nous a envoyé un signal alors que tous les examens montrent qu'il est en bonne santé. Aujourd'hui, Silver a montré qu'il était prêt à prendre la relève. »

La bataille est lancée. Jamie barge avec son impressionnant Luebbo (Lord Pezi) est plus lente mais aussi double sans-faute en 37''02. Une belle prestation pour la cavalière sourde de naissance encore peu connue en Europe qui aura été largement saluée par le public.
Simon Delestre avait sollicité assez solidement Chesall (Casall) à deux reprises durant le parcours initial et cette fois le français attaque avec son alezan mais il ne peut éviter une faute sur l'ultime obstacle malgré un bon chronomètre de 35''57.

Ces trois cavaliers n'avaient pour pression que celle de bien faire mais pour les autres, rien n'est encore fait pour le classement final et il faut prendre une bonne place sans prendre trop de risque pour autant.

En tout cas, c'est ce que l'on pense car Harrie Smolders attaque très fort avec un Emerald van't Ruytershof (Diamant de Sémilly) en grande forme. Second tour somptueux : 33''44 ! Ils prennent la tête de l'épreuve !

« Evidemment qu'après une telle prestation, on peut toujours se dire qu'on aurait mieux faire de commencer dès la veille avec Emerald mais Zinius a connu une magnifique saison indoor et naturellement, il est plus rapide qu'Emerald alors cela me semblait être la bonne stratégie. »
Olivier Philippaerts signe un nouveau très beau tour sans-faute en 35''19 se plaçant idéalement pour une belle remontée au classement générale …. De quoi lui faire regretter un peu plus sa faute sur le numéro un de la veille !
« Au final, cela ne change pas énormément. Sans ma faute, je serais troisième à la place de 4 ème … mais par contre, j'aurais été à moins de deux fautes et ça, ça aurait changé pas mal de choses car aujourd'hui, je peux encore espérer monter sur le podium mais pour cela, je n'ai pas d'autre choix que de réussir un double sans-faute dimanche. Je suis néanmoins très content de ma jument, j'ai eu beaucoup de chance hier d'avoir quand même été vite, cela nous a permis de ne pas être trop pénalisé. »
McLain Ward veut réussir à mettre la pression sur les premiers et il attaque avec HH Azur du Garden (Thunder vd Zuuthoeve) mais l'américain ne peut éviter une faute dans la combinaison malgré un somptueux chronomètre de 32''74.
Même sort pour Douglas Lindelow avec Zacramento (Cardento) qui sera à peine plus lent 32''85.
Son compatriote Henrik von Eckermann lui aussi sera très rapide mais il en garde un peu sous la pédale avec Mary Lou (Montendro) : double sans faute en 33''92. Il fait une belle remontée au classement général se retrouvant à la troisième position entre les deux américains.
"Je n'ai pas très bien monté ce barrage. Je voulais être prudent mais à la fin, j'ai été trop prudent ! J'avais plusieurs concurrents partir à la faute sur la combinaison mais du coup, je suis resté trop prudent et j'ai effectué 9 foulées sur le dernier obstacle."

Beezie Madden peut se contenter d'un parcours tranquille pour s'assurer de conserver la première place du classement général … mais c'est mal connaître l'américaine qui boucle un tour somptueux avec l'impressionant Breitling La Silla (Quintero) qui semble avoir de grandes envies de s'offrir une Longines !

« C'est vrai que je n'avais pas besoin d'attaquer pour être en tête mais le parcours se déroulait bien et j'avais la possibilité d'enlever une foulée dans la dernière ligne. Breitling a été fantastique et a répondu à toutes mes sollicitations. Il m'a rendu la vie vraiment facile … et grâce à cette victoire, cela nous permet non seulement d'être en tête mais surtout d'avoir une barre d'avance et ça, ça change pas mal de choses. Sans gagner, cela n'aurait pas été le cas. C'est mieux que lors de ma victoire en 2013 où j'avais manqué mon barrage ... Maintenant, rien n'est fait, il reste encore deux tours et un barrage. Tout peut arriver ! »


Retour en haut de page