Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
11/04/2018

Z Tour II
Grand Prix

Deuxième semaine pour le Z-Tour à Lanaken avec un Grand Prix sous un soleil magnifique pour les 52 partants de l'épreuve.

Il y aura 13 classés et 9 barragistes car Daisuke Fukushima sur Cornet 36 (Cornet Obolensky) et Karel Cox sur Dublin van Overis Z (Darco) ne réussiront pas à rentrer dans le temps imparti.

La lutte pour la victoire s'annonce rude car ce Grand Prix trois étoiles a un niveau très relevé et la concurrence est rude !

Le couple champion de France, Romain Potin et son gris Impressario vd Heffinck (Diabeau), s'élance en première position mais le nordiste n'a pas envie de perdre son temps en chemin. Il veut directement mettre la pression sur ses poursuivants. Ils réussissent un magnifique sans-faute en 46''33. La barre est placée haute.

Trop haute pour Sven Fehnl et son magnifique Lacox (Landos) qui ne peuvent éviter deux fautes.
Koen Vereecke tente sa chance avec Jativia (Cardento) : 46''48, ce n'était pas loin … mais il y a une faute.

Kim Hoogenraat vise quant à elle sagement le sans-faute avec Donatella l'Espoir (Quasimodo Z) mais l'abord de l'ultime obstacle ne se passe pas comme prévu et le couple pulvérise l'oxer.

Ann Carton sortira elle aussi avec une faute au compteur avec Irvine Ter Doorn (Toulon).

Hikari Yoshizawa passera malheureusement à côté de son barrage avec trois fautes de Conrato (Caretino).

Ludger Beerbaum fait alors son entrée en piste. On peut penser que le Kaiser va se contenter d'un parcours propre sans forcer mais c'est mal connaitre le géant allemand qui n'a pas hésité à aller se renseigner auprès du chef de piste pour connaître tous les détails du barrage. Mais ses efforts seront rapidement anéantis par une grosse faute de Chiara (Cento) dès le deuxième obstacle.

Il n'en reste donc plus que deux mais ce sont deux sacrés clients. Pourtant, Gregory Cottard qui fait partie des hommes en forme de ces derniers mois préfère la jouer sobrement et signe le deuxième double sans-faute de l'épreuve avec Urhelia Lutterbach (Helios de la Cour II).
« Urhelia monte progressivement en puissance. Nous avons fait de nombreux classements en ce début d'année mais ces deux dernières semaines, je suis passé à côté de mes Grand Prix. Une fois avec Urhelia au Grand National de Jardy puis la semaine dernière avec Regate d'Aure au CSI de Bonheiden alors aujourd'hui, j'avais décidé d'être double sans-faute et j'ai rempli mon contrat. Lorsque je suis passé, il n'y avait qu'un sans-faute alors j'ai préféré ne pas prendre de risque. L'an dernier, j'ai eu l'occasion de participer à quatre concours de niveau cinq étoiles et une coupe des nations à Gijon alors j'espère évidemment pouvoir faire encore mieux cette saison même si je n'ai pas d'objectif précis. Nous nous mettrons gentiment en route puis nous verrons la suite avec le sélectionneur. Je n'ai pas de pression si ce n'est de profiter et s'amuser avec ces deux juments. Elles sont toutes les deux très sensible. Regate est une jument qui doit sauter pas trop haut le premier jour où elle a tendance à faire des pédalos alors qu'Urhelia a tendance à tout regarder le premier jour, il faut qu'elle se mette dans l'ambiance du concours. Maintenant, je commence à bien les connaître et j'arrive à les gérer assez correctement. J'aimerais pouvoir continuer à les faire évoluer en tant que chevaux de tête de deux piquets de chevaux différents jusqu'au niveau trois étoiles mais si on me propose de me rendre sur des concours de niveau quatre ou cinq étoiles alors j'aurais besoin des deux juments. » expliquera Grégory Cottard
Il ne reste plus qu'un candidat pour tenter d'aller déloger le couple champion de France qui auront mis la barre très haute d'entrée, mais le cavalier T&L, Frédéric Vernaet est en forme. Il a déjà remporté avec Jus a Gamble (Toulon) et il est bien décidé à remettre le couvert. Il attaque, reste sans faute mais en 46''77.
« J'ai une jument très rapide qui a déjà gagné l'épreuve 150 de vendredi. Je pense que c'était faisable … mais j'ai raté deux virages ! Entre le 1 et le 2, je n'ai pas eu directement ma première distance et entre le 3 et le 4, j'ai tourné un peu trop loin. Le début de saison est très prometteur car la semaine dernière elle était déjà classé dans le Grand Prix. Elle enchaine vraiment les résultats. La saison débute vraiment bien. Je ne sais pas ce que je peux espérer cette saison. Continuer de tels résultats bien sûr mais évidemment, j'aimerais faire des concours 4 et 5 étoiles. Mon objectif, c'est évidemment de monter une coupe des nations. J'ai la chance d'avoir les chevaux avec trois chevaux de 9 ans dont Just a Gamble mais aussi Dieu Merci van T&L qui est encore un peu vert car il s'est surtout concentré sur la saillie jusqu'à présent mais il sera prêt d'ici quelques mois pour faire ce niveau d'épreuve. Just a Gamble est arrivée aux écuries lorsqu'elle était encore pouliche mais dès que je l'ai montée, j'ai senti que j'avais une jument vraiment spéciale tellement elle a de la force. Au début, elle avait tellement de sang que c'était un peu compliqué mais plus les obstacles sont montés, plus elle a sauté de mieux en mieux ! »

Le français a gagné son pari et remporte ce Grand Prix.

« C'est super ! Je suis venu à Lanaken pour remettre mes chevaux en route. Impressario était déjà sans-faute dans le Grand Prix la semaine dernière et il remet cela aujourd'hui avec la victoire en plus ! Le cheval recommence juste la saison et il a déjà deux victoires à son actif après avoir gagné déjà une épreuve ranking au Mans il y a un petit mois alors que c'était son premier concours. Il y a ensuite eu un break de trois semaines à cause de douleurs au dos. Je suis vraiment enchanté. Fin de la saison dernière, il y a eu pas mal de changement avec le déménagement dans nos nouvelles écuries près de Lille où cela se passe vraiment très bien et après, l'équipe qui m'entoure m'a conseillé de prendre le temps, de travailler, de ne pas être pressé et c'est ce que j'ai fait. J'espère que cela va payer cette année en espérant faire une année encore meilleure que la saison passée qui était déjà bonne. Je suis encore nouveau dans le haut niveau. Je découvre à chaque fois lorsqu'on dépasse le niveau trois étoiles. Nicolas Delmotte m'avait conseillé de laisser un peu de repos à mes chevaux en fin d'année alors que pour ma part, j'hésitais un peu mais j'ai écouté la voix de la sagesse en me disant que si on s'entourait d'un staff, c'était pour écouter leurs choix. Quand on voit ce début de saison, je pense qu'il avait raison mais maintenant, il faut que cela continue et que cela ouvrira encore de belles portes. Il y a quelques semaines, j'ai fait une violente chute qui m'a empêcher par la suite de monter durant trois semaines comme ça, juste en début de saison, ça met un peu le doute. Je suis arrivé ici à Lanaken sans avoir remonté une seule fois depuis trois semaines et entre les deux semaines, je n'ai pas monté une seule fois. Je dois vraiment remercier ma femme qui les a monté sur le plat tous les jours et mon frère qui est venu les faire sauter une fois à la maison … puis évidemment mon kiné qui m'a remis sur pied alors que tous les cachets que j'avais pu prendre n'avaient eu aucun effet. Maintenant, ça va mieux et mon kiné est très optimiste pour la suite. La pression était d'emblée là car je suis présélectionné pour les Jeux Méditéranéen et la sélection définitive va intervenir très vite, je n'ai donc que quelques concours, je pense Maubeuge et Le Touquet, pour gagner ma place. Je suis vraiment content d'avoir choisi cette tournée du Z Tour pour redémarrer car d'une part, il y a la proximité, d'autre part, c'est vrai que c'est une piste qui m'a toujours bien réussie en étant finaliste à 6 et 7 ans avec Tzigano mais surtout, on m'avait dit et cela s'est confirmé qu'il s'agissait de la plus difficile des tournées avec le Sunshine Tour. Cela a été 15 jours intenses avec des parcours pas évident surtout pour mes nouveaux chevaux qui s'annoncent très prometteur mais n'ont pas encore beaucoup d'expérience. Je pense que ces deux semaines les auront fait énormément évoluer et auront vraiment fait un énorme pas en avant grâce à ici. En sortant de piste, je pensais qu'on pouvait au moins enlever encore une foulée dans la ligne vers le dernier puis qu'on pouvait virer plus court sur quelques virages d'autant que, comme je le monte en Hackamors, ce n'est pas toujours aussi précis qu'un mors… mais aller plus vite demandait de prendre des risques. Je pensais bien être dans les trois premier d'autant qu'il y avait de très gros clients. Pour moi, en partant en premier, j'avais deux possibilités : soit j'assurais, soit je tentais me chance crânement mais aller entre les deux, je ne fais pas ! Je pensais qu'on serait plus de barragistes. La semaine passée, il y avait 17 barragistes et comme je l'ai dit, on devait être 3-4 pas connus ! Quand on voit le niveau de cavaliers et de chevaux, cette victoire est aussi une satisfaction personnelle. Ca ne veut rien dire en soi mais on est dans le vrai bain et je suis vraiment content ! Mes objectifs dans un premier temps, c'est de pouvoir participer au CSIO de La Baule ainsi qu'aux Jeux Méditerranéen.  »


Retour en haut de page