Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
13/03/2018
Partenariat entre Jérôme Guery et Dominique Hendrickx



Si les deux hommes se connaissent depuis longtemps et s’aident régulièrement, ils ont désormais décidé de franchir un nouveau cap. Jérôme Guery et Dominique Hendrickx ont décidé de développer un partenariat ensemble. Jérôme Guery va désormais prendre les rênes de Bacardi les Hauts (Rexar du Houssoit) alors que deux prometteurs chevaux de 9 ans acquis lors du Sunshine Tour par les écuries Guery l’un avec Alexander Oancea et l’autre avec Luc Tilleman ont pris la direction des écuries de Dominique Hendrickx pour parfaire leur apprentissage en vue du haut niveau.

« J’ai la chance d’avoir aux écuries un cavalier talentueux comme Alain Colette pour former les chevaux mais malheureusement actuellement lorsqu’on évolue au haut niveau, il est très difficile de pouvoir donner suffisamment d’expérience à nos jeunes montures. Les cinq étoiles ne nous permettent souvent que d'emmener deux chevaux. L’opportunité que m’offre Dominique Hendrickx est formidable car il va pouvoir faire évoluer mes montures dans des concours de niveau trois et quatre étoiles en plus de pouvoir compter sur Bacardi les Hauts qui est un cheval qui, je pense, me convient bien. » expliquera Jérôme Guery alors que Dominique Hendrickx abonde dans le même sens : « C’est une décision difficile évidemment mais j’essaie d’être réaliste et il faut admettre que pour moi ce n’est pas facile d’avoir accès à des concours que le cheval mériterait. De plus, les nouvelles règles de la FEI avec les accès aux concours selon le ranking, le fait que les pays qualifiés pour la super league aient moins d’accès aux concours de seconde ligue ne me permettent pas d’envisager la suite de la meilleure des façons pour la suite. Je pense que Bacardi mérite de recevoir sa chance pour le plus haut niveau. Il est prêt. J’aime le sport évidemment mais ce n’est pas en faisant des deux et trois étoiles puis en recevant une chance de temps en temps que nous allons y arriver. Ces derniers mois, il est arrivé à quelques reprises que je propose à Jérôme de prendre un de ses chevaux au concours comme au Maroc ou à Oliva puis de fil en aiguille, l’idée a fait son chemin et aujourd’hui, nous allons véritablement développer un partenariat dans le but de faire évoluer au mieux chaque cheval même si comme toujours le commerce reste le but final. »

Retour en haut de page