Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
01/12/2017

CSI***** Longines Masters de Paris2017
Speed Challenge

Nouvelle saison et nouveau tracé pour le Longines Speed Challenge. Louis Koninckx a dessiné un parcours très fluide avec de nombreuses options qui aura plu aux cavaliers qui auront finalement été 27 à tenter leur chance.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour mettre en haleine les spectateurs. Le jeune français Edward Levy met d'emblée l'ambiance avec un parcours très rapide sur Rafale d'Hyverniere (Chef Rouge) : 66''04.

Les ténors sont prévenus et du coup, ils attaquent fort … mais ça ne passe pas toujours.

Il faudra attendre Leopold van Asten sur VDL Groep Miss Untouchable (Chacco Blue) pour améliorer le chronomètre en étant le premier à prendre une option en courant devant le vertical pour se rendre sur l'oxer 11. 63''96, nouveau temps de référence.
L'option pouvait sembler simple … mais les fautes s'enchainent et l'ambiance se calme quelque peu jusqu'à l'entrée en piste de Kevin Staut. Le cavalier du haras des Coudrettes a choisi cette année sa véloce Ayade de Septon (Wandor vd Mispelaere). Le public soutien son champion et ce dernier ne le déçoit pas : 61''65, le vainqueur semble tout désigné.
Il ne reste plus que quatre partants … mais Julien Epaillard ne compte pas être une seconde fois le dauphin de Kevin Staut dans cette épreuve. Il met les gaz et attaque très fort avec Cristallo A (Casall) qui est de retour à la compétition depuis quelques semaines après un long break. Le normand prend tous les risques mais le protégé de la Laiterie de Montaigu ne peut éviter une faute …. Peu importe, le couple garde le rythme … 58''99 … auquel on ajoute deux secondes de pénalité : 60''99, c'est plus vite ! Nouveau leader !
Dernier à s'élancer, Lorenzo De Luca donnera le meilleur de lui-même avec Limestone Grey (Try-time) qui réussira à aller déloger Léopold van Asten du podium.
« J'ai vu le parcours de Julien Epaillard et il faut être réaliste, la victoire était tout simplement impossible pour moi aujourd'hui mais je suis content d'être sur le podium et je suis excité d'être demain pour faire partie de la première équipe européenne de la Riders Master Cup. Cela nous promet du beau sport. »
Vainqueur l'an dernier, Kevin Staut devra cette année se contenter de la seconde place. « La situation est très différente de l'an passé où j'étais vraiment venu avec l'objectif de gagner. Ici, ce n'est que le second concours depuis le retour à la compétition de Ayade et j'avais décidé de ne pas prendre tous les risques. Je l'avais d'ailleurs confié à Philippe Guerdat avant de m'élancer … mais lorsque vous entendez le public vous soutenir de la sorte, c'est impossible de ne pas se laisser gagner. Ayade aussi a senti cet enthousiasme alors je suis content du résultat … même si une faute de Julien sur le dernier obstacle ne m'aurait pas déplu. Le parcours était par contre magnifique et je dois dire que c'est sans doute le parcours de vitesse le plus agréable que j'ai monté jusqu'à présent car il a été fait tout en fluidité et c'était très agréable à monter. »
« Je suis évidemment ravi. J'avais vu le parcours de Kevin avant de partir … et ça m'a chauffé. Au départ, je pensais faire une foulée de plus dans la ligne avant la combinaison où je fais faute … mais en enlevant une foulée, j'ai gagné une seconde … et au final, je suis pénalisé de deux secondes donc je ne perds qu'une seconde avec cette faute. Ce règlement nous donne vraiment envie de tout donner jusqu'à la fin. On a vu des fautes sur l'oxer 11 mais en passant devant l'obstacle, vous gagniez deux secondes …. Vous n'aviez donc aucun intérêt à passer derrière !
Maintenant Cristallo a de l'expérience et il aime ce genre d'épreuve. J'ai pu utiliser sa grande action sur ce tracé très fluide mais aussi un peu plus court que les autres années qui nous permettait de mieux gérer notre effort en partant très vite dès le début du tour. Cette épreuve était l'objectif pour Cristallo qui a désormais terminé son concours car il a bien mérité d'être en congé demain. Du coup, je n'ai déjà plus qu'un parcours à monter ce week-end ! Ce sera le Grand Prix dimanche avec Toupie de la Roque qui débute à ce niveau d'épreuve. »

 


Retour en haut de page