Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
04/10/2017
Genève, du 7 au 10 décembre.



Le festival équestre qui attend les spectateurs du 57e Concours Hippique International de Genève, du 7 au 10 décembre prochain, promet de superbes compétitions et la présence des meilleurs cavaliers, meneurs et… chevaux ! Et cette année encore, des nouveautés sont au programme.

Quatre disciplines différentes, un programme rythmé, des épreuves appréciées tant du public que des cavaliers et des compétitions aux enjeux importants, tel est le programme du Concours Hippique International de Genève (CHIG), du 7 au 10 décembre prochain. S’il est trop tôt pour confirmer la présence de certains cavaliers et meneurs, le public peut être déjà assuré de voir évoluer les meilleurs sur la plus grande piste indoor du monde.

En saut d’obstacles, l’Allemand Philipp Weishaupt vient de débuter son cycle du Grand Chelem en remportant le Grand Prix des Spruce Meadows «Masters» de Calgary. Et il entend bien ne pas s’arrêter là, sachant l’opportunité unique qu’offre le Rolex Grand Slam of Show Jumping. « Les étapes du Grand Chelem restent les quatre plus beaux concours du monde. Unir les deux meilleurs indoor et les deux meilleurs outdoor est vraiment quelque chose de spécial, que chaque cavalier rêve de remporter. En tous les cas, je vais concentrer toute mon énergie sur ce défi ! » déclarait-il à Calgary.

Se disputant pour la 13e fois à Genève, la Finale du Top 10 Rolex IJRC est programmée cette année le samedi soir. L’Américain Kent Farrington, actuel Nº 1 mondial, l’avait remportée en 2015. Eric Lamaze l’an dernier. En attendant le classement mondial de début novembre sur lequel se base la finale, il est prématuré de tirer des plans sur la comète, quand bien même les dix meilleurs cavaliers qualifiés savent que la concurrence sera rude. L’espoir d’avoir un ou même deux Suisses au départ, grâce à Steve Guerdat et/ou Martin Fuchs, reste entier. Mais rien n’est encore joué ! Soucieux de promouvoir la relève, le CHI de Genève proposera également une grande nouveauté : le Défi de la relève, où champions et espoirs suisses seront face à face, le vendredi soir. Le dressage avec une multiple championne Les trois épreuves de dressage, présentées par Jiva Hill Stables, se disputeront le vendredi et le samedi. Pour son retour à Genève l’an dernier, la discipline olympique avait remporté l’adhésion du public et des cavaliers, même si certains étaient peu habitués à évoluer dans une halle aussi imposante et vibrante que Palexpo. La Reprise Libre en musique réunira les huit meilleurscavaliers engagés à Genève. L’an dernier, l’Allemande Isabell Werth s’était imposée avec Emilio. La triple médaillée d’or aux Championnats d’Europe de Göteborg a d’ores et déjà confirmé sa présence à Genève.

Avec des obstacles naturels

Le Cross indoor, présenté par la Tribune de Genève, est au programme le samedi en tout début de soirée. Cette compétition, rarement présentée en indoor, se dispute sur deux pistes, à savoir l’arène principale et la piste d’entraînement, et utilise la butte ainsi que le lac, deux particularités de Genève. Les trois premières éditions de l’épreuve ont permis à la Marseillaise de retentir entre les murs de Palexpo. Il est vrai que les Tricolores, par ailleurs champions olympiques par équipes à Rio, ont toujours su se montrer convaincants dans ce type d’épreuve. Les meilleurs seront là, à commencer par le triple champion olympique l’Allemand Michael Jung.

La Suisse bien représentée en attelage

La Coupe du monde FEI d’attelage réunira six à sept attelages à quatre chevaux pour son unique étape helvétique. Le Valaisan Jérôme Voutaz, qui n’a de cesse de briller sur la scène internationale avec son attelage de Franches-Montagnes, sera en décembre prochain du côté de Palexpo. Lui qui a remporté deux épreuves sur trois (marathon et maniabilité) aux Championnats d’Europe de Göteborg en août dernier, démontrera une fois de plus les qualités de ses chevaux, purs produits de l’élevage suisse. Et ce n’est pas l’Australien Boyd Exell, immuable vainqueur à Genève depuis qu’il y participe, qui dira le contraire !

Outre les compétitions sportives, les attractions, sur la deuxième piste, proposeront différents spectacles équestres, ainsi que des ateliers pédagogiques, notamment le jeudi, journée des enfants. L’élevage suisse sera toujours à l’honneur avec la Super Finale de la Swiss Breed Classic, mettant en scène les meilleurs chevaux suisses de trois ans et demi. Enfin, la mascotte de la manifestation, Dagz, sera présente à plusieurs reprises pendant les quatre jours et ne manquera pas de distribuer des autographes et de prendre des selfies avec ses fans, petits et grands !

Communiqué

Retour en haut de page