Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
01/05/2017
Les gagnants du lundi.



Il était avec son sac à dos vendredi à Lummen, au paddock, dans l'action, au milieu de ses amis car il tenait à participer à la coupe des nations de Lummen ... mais ce lundi, c'est à cheval, qu'Olivier Robert a montré tout son talent. Il avait sellé pour l'occasion Eros (Querlybet Hero) . Ce hongre BWP de 13 ans a été formé par Jérôme Gachignard avant de passer sous la selle de Timothée Anciaume. Fin décembre, il intègre les écuries d'Olivier Robert mais le déclic se fait rapidement et aujourd'hui, il triomphe à Maubeuge à l'issue d'un barrage à 14 où il devance le luxembourgeois Christian Weier sur Global (Nabab de Rêve) et le Belge Rik Hemeryck très en forme avec Carlitto van't Zorgvliet (Burggraaf).

"Eros est arrivé chez moi au bon moment car avec la saison hivernale que Quenelle du Py avait réalisée, elle avait de toute façon besoin d'un break en début de saison extérieure et puis surtout dès qu'il est arrivé, je l'ai adoré. C'est un cheval extraordinaire qui plus est normal et classique. Il me fait bien monter. J'adore sa personnalité et si il ne saute pas très haut au dessus des obstacles, le sentiment dessus est fantastique. En plus, finalement, il n'est pas si éloigné du type de cheval que j'aime monter habituellement car c'est un cheval très près du sang et hyper sensible. J'ai d'ailleurs, après hésitation, décidé d'enlever mes éperons pour partir au barrage aujourd'hui. C'est un cheval très fin et très classique mais il faut être bien concentré. Le seul parcours que j'ai raté, c'est lors d'une étape du Grand National où j'avais monté beaucoup de chevaux le matin et où je n'étais plus concentré à 100% sur mon Grand Prix et ça, ça ne lui convient pas. Par contre, je ne peux que remercier ses précédents cavaliers qui sont de très fins pilotes et qui ont fait un excellent travail en amont car le cheval a un dressage fantastique. Maintenant, nous rentrons à la maison pour quelques jours avant de repartir pour Versailles puis pour La Baule où Philippe Guerdat m'a accordé une place ce qui m'a vraiment ravi et très motivé ce week-end. Certes, trois semaines de concours, ce n'est pas idéal mais nous verrons bien l'état de forme après la semaine prochaine. C'était très important pour moi d'aller à Lummen d'autant qu'en étant au concours de Maubeuge, je n'étais qu'à 150km. La coupe des nations, c'est la plus belle épreuve du monde et en plus, je n'y avais que des amis dans l'équipe sans oublier que Bernard (Briant Chevalier) aurait pu retourner en France quand sa jument s'est blessée à Calgary mais il est resté avec nous pour nous soutenir et ne parlons pas de mon amitié avec Cédric Angot, Maelle Martin ou encore Pénélope. J'y ai vu du beau sport, j'ai encore appris des choses, cela m'a certainement motivé aussi ... mais la motivation, elle est surtout venue quand Philippe Guerdat m'a annoncé ma sélection pour La Baule. Avec Quenelle, c'est une chose mais ici avec Eros avec qui je n'ai monté qu'une dizaine de parcours, c'est une décision plus difficile pour un coach et j'avais à cœur de montrer que c'était justifié. Maintenant, nous allons rentrer à la maison cette nuit vers trois heures du matin si tout va bien et vendredi, Eros ira en promenade dans le bassin d'Arcachon car c'est la meilleure chose pour son moral entre deux concours." expliquera le cavalier bordelais.

A Hagen, c'est encore une victoire italienne avec Emanuele Gaudiano cette fois sur Caspar (Berlin) devant l'autrichien Christian Rhomberg sur le Selle Français Saphyr Des Lacs (Mr Blue) et Markus Beerbaum sur Comanche (Coupe de Coeur).

Axel van Colen remporte le Grand Prix** de Mantes la Jolie avec Vestale de Mazure (Landor S) devant Alexis Deroubaix cette fois sur Uncommon (Papillon Rouge) alors que Julia Dallamano complète le podium avec Hoepala vh Daalhof (Kashmir van't Schuttershof).

Retour en haut de page