Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
17/04/2017

CSI** Opglabeek - Easter Tour I 2017
Grand Prix

49 cavaliers se sont attaqués au Grand Prix** d'Opglabeek au Sentower Park sur un tracé sélectif … et avec un temps relativement serré. Après un magnifique parcours, Marine Scauflaire sera la première à se rendre compte de l'importance du chronomètre avec son fidèle Opodium du Vivier (Socrates de Chivre) … mais rien n'y fera : il y a un point de temps dépassé. Cela ne servira pas de leçon aux suivants puisque trois autres cavaliers écoperont également d'un point pour temps dépassé malgré un parcours vierge.

Ils ne seront donc que 9 à repartir pour le barrage. Jean-Christophe De Grande sera le premier à s'élancer avec Belano vd Wijnhoeve Z (Berlin) mais il ne pourra éviter une faute sur l'oxer Stephex placé en avant dernière position.

Même faute pour Emma Augier de Moussac qui continue son incroyable saison en selle cette fois sur JCS Chacco Dia (Diarado) et conservera son brassard de meilleure cavalière du concours !

« Je suis vraiment contente avec la manière dont mes chevaux sautent. J'ai vendu mon meilleur cheval l'an passé et suite à cela, j'ai racheté deux bons chevaux encore inexpérimentés mais ce sont de très bons chevaux et ils répondent présents aujourd'hui. Quand j'ai vendu Charly Brown, je savais que je pourrai compter sur Diva avec qui j'ambitionne de participer aux championnats d'Europe cette année mais elle n'avait que 8 ans et même si je savais qu'elle avait des moyens pour faire de belles choses, on ne sait jamais ce qu'ils peuvent faire tant qu'ils ne l'ont pas fait !
Je savais que l'an dernier après la vente, j'allais devoir faire un niveau un peu plus bas avant de remonter cette année et c'est le cas ! Chacco Dia n'a que 8 ans et elle ne fera pas plus que 2 ou 3 Grand Prix cette année, comme mon autre 9 ans qui a fait la ranking hier en étant classé mais qui est encore aussi très inexpérimenté. Je travaille avec Vincent Voorn et depuis que je suis arrivé chez lui, il a toujours voulu que nous travaillions avec un système de roulement de chevaux. J'ai acheté des jeunes chevaux un peu différents et avec l'expérience que je commence à avoir, je me permets de pouvoir monter des chevaux avec plus de qualités également. Avoir la chance de monter une jument aussi facile et qualiteuse que Diva me permet de monter aussi les autres sur leurs qualités sans commencer à tirer ou à pousser pour être sans faute. Je peux me permettre dans ma tête de leur faire plus confiance. Ici je suis très déçue de la faute car j'ai voulu la rééquilibrer sur l'oxer et malheureusement, j'ai fait l'inverse de ce que je voulais faire en voulant trop la protéger… maintenant, je suis quand même très contente car c'est son premier Grand Prix et sa première épreuve 1m50.

Quand Vincent Voorn l'a trouvée, elle était chez Michel Spaas alors qu'elle venait de Hongrie et quand je suis venue en septembre ici à Sentower … je montais les épreuves à 1m20. C'est une jument avec une tête fantastique ce qui lui permet de faire les grosses épreuves aujourd'hui car elle a tellement de moyens mais je n'ai pas encore trop de contrôle car quand elle est arrivée, le dressage était inexistant. » réagira la cavalière battant pavillon tchèque.

Troisième à s'élancer, Fabienne Lange fait office de grande favorite avec son expérimentée Venue Fée des Hazalles (Président). Après leur démonstration d'aisance lors du premier tour, on imagine mal comment la victoire pourrait leur échapper … mais c'était sans compter sur une faute sur l'entrée de la combinaison, dommage.

« On venait pour gagner mais on ne gagne pas toujours. Sur ces hauteurs-là, la jument est vraiment à son aise désormais. J'étais trop près de l'entrée, c'est de ma faute… mais je me pardonne sinon je vais être fâchée souvent. Quand on regarde notre début de saison, c'est presque indécent. Marlon Zanotelli m'avait dit un jour que Venue était le Shutterfly du trois étoiles et c'est un peu cela car elle ne fait jamais de faute et elle est vraiment intelligente. En fait, c'est son frère Clever Fée qui aurait dû faire le Grand Prix. Il avait sauté sans faute le premier jour et dans la qualificative … mais il a fait un abcès dans le pied et du coup, il est au box avec un fer en moins. La suite, c'est le 5* d'Anvers puis nous verrons. Actuellement, je fais partie de la longue liste pour La Baule et Lisbonne. » réagira Fabienne Daigneux.

Stephanie Van den Brink ne prendra pas tous les risques mais réalise le premier sans faute avec son bondissant Unex Omega Star (Quick Star). Le barrage va-t-il être vraiment lancé ? 46''41, le défi est là.

Un Hollandais en chasse un autre Michel Hendrix attaque avec Don Diabolo HX (Vittorio) mais lui aussi faute dans la combinaison mais sur la sortie.

Heureusement qu'il y avait quelques invités hollandais car les membres de la Province de Liège étaient bien présents. C'est au tour de Pascale Lombard d'entrer en piste mais Spartacus (Calvaro) faute dès le premier obstacle ôtant les espoirs de l'amazone qui ne forcera pas le rythme.

Un Liégeois encore, Ugo Berritella arrive, en selle sur l'une des grandes promesses des écuries de Grégory Wathelet, Iron Man vd Padenborre (Darco) mais lui aussi se retrouve beaucoup trop près de l'entrée de la combinaison et ne peut éviter la faute malgré un très bon temps de 44''19.

« C'est de ma faute, je suis arrivé trop près. Dans le virage, j'ai voulu reprendre un peu mais le cheval n'a pas écouté à 100% … j'aurais dû reprendre un peu plus tôt mais le cheval sautait magnifiquement et je suis vraiment heureux, c'est juste incroyable de monter des chevaux comme lui, c'est vraiment un plaisir. » expliquera Ugo Berritella.

L'Américain Michael Hugues tente aussi sa chance mais perd ses espoirs dès le deuxième obstacle avec Monty Python (Monte Bellini). Il n'y a toujours qu'un seul double sans faute !

Mais décidément, ce barrage aurait pu être celui d'un concours du GEPL il y a quelques années car c'est désormais Gauthier Mercenier qui fait son entrée en piste avec son impressionnant Upper Class Hero (Querlybet Hero). Mais le fils de l'ancienne jument de Grand Prix de Johny Pals et Ludo Philippaerts, Intradella Z, ne laisse pas les espoirs de son jeune cavalier en place très longtemps avec une faute dès le n°1 mais son cavalier ne se décourage pas et continue sur un bon rythme après leur magnifique parcours lors du premier tour : 44''51 et troisième place finale !

« Il a vraiment très bien sauté. C'est d'autant plus chouette qu'il a été en congés tout l'hiver. Il a recommencé il y a trois semaines en faisant une épreuve à 1m20 puis il a recommencé ici. Upper est le seul cheval que j'ai pour faire ce genre d'épreuves alors je lui demande beaucoup durant la saison et chaque fois, je le laisse tranquille tout l'hiver. C'est sur que la faute sur le un, c'est une déception mais heureusement, il y a eu beaucoup de fautes dans ce barrage alors je suis resté concentré.
J'avais essayé de le mettre à la bonne place mais je le sentais un peu fatigué ce qui est compréhensible après une si longue absence mais j'ai continué dans mon rythme et finalement, c'est un beau classement à la clé. C'est un bon avant-goût pour la saison où je me dis que j'ai eu raison de le laisser au repos l'hiver mais surtout j'ai la chance d'avoir reçu de nouveaux chevaux, de nouveaux propriétaires qui vont pouvoir l'épauler. L'an dernier, il était obligé de faire les épreuves qualificatives en plus du Grand Prix. Ici, j'ai débuté pour la première fois avec Cantitus Z, un très bon cheval de 9 ans par Caturano, qui était sans faute dans la première qualificative et une bonne jument de 9 ans également, Ultime de B'Neville. Déjà pour ce concours, je pense que cela a changé la donne.

Pour moi, la priorité, c'est avant tout le cycle classique et ce genre de concours, c'est pour le plaisir mais maintenant, avec l'arrivée de ces nouveaux chevaux, on va essayer de goupiller les deux pour la suite de la saison. » expliquera Gauthier Mercenier.

Le gagnante du jour, Stephanie van den Brink, était évidemment ravie : « C'était un barrage très étrange. Hier, il avait beaucoup de doubles sans-faute et aujourd'hui je suis la seule. J'avais privilégié un tracé prudent, j'ai juste accéléré la seconde moitié de mon barrage et cela a payé. Je monte Omega Star depuis 6 mois, c'est mon seul cheval pour monter les plus grosses épreuves actuellement alors j'espère continuer les beaux concours de niveau deux et trois étoiles. C'est un cheval expérimenté qui a évolué au haut niveau avec son propriétaire, Tim Gredley qui me le laisse monter actuellement. »


Retour en haut de page