Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
17/02/2017

CSI***** Longines Masters de Hong-Kong
Alice au pays des Masters

Les Longines Masters, c'est souvent bien plus qu'un concours de saut d'obstacles. A Paris, la révélation belge musicale de ces deux dernières années, Alice on the Roof avait fait une prestation remarquée devant un public français qui la découvrait pour la plupart. Très en vue lors des derniers D6bels Music Awards en remportant les catégories "Révélation de l'année", "Artiste de l'année" et "Artiste Pure FM", la jeune montoise n'avait pas encore donné un seul concert en 2017, étant en plein travail pour préparer son second album. Elle a néanmoins fait le voyage jusqu'à Hong-Kong pour faire son premier concert de l'année et sa grande première sur le continent asiatique.

C'est un grand voyage pour venir jusqu'ici !

Alice on the Roof : «  Oui, 12 heures de vol ! Nous sommes arrivés aujourd'hui même (ndlr samedi, jour du concert) … je pense que c'est la première fois que je voyage aussi loin avec la musique. C'est super. J'adore les nouilles sautées au poulet … mais je ne connais pas grand-chose de la Chine … même si j'ai bien appris que Hong-Kong et la Chine étaient deux choses indépendantes. Lorsque j'ai participé aux Longines Masters de Paris, j'avais une petite lueur d'espoir de faire un autre événement et j'étais très contente de pouvoir venir découvrir Hong-Kong. C'est une découverte totale pour moi et cela me permet de jouer devant un public asiatique, ce que je n'avais jamais fait. C'est une nouvelle expérience. Après le concert, en restant dans la salle, j'ai un retour des Hongkongais qui viennent me parler et ça me touche énormément, c'est vraiment chouette. »

Quand on vous voit sur deux étapes des Longines Masters, on a quand même envie de vous demander quels ont été vos premiers contacts avec les chevaux ?

Alice on the Roof : « En fait, j'ai fait un stage de poneys quand j'étais petite … mais on a vite réalisé que j'étais très allergique. Du coup, pour venir ici, j'ai pris pas mal d' antihistaminiques … comme mes musiciens d'ailleurs. Les chevaux et moi, cela n'a pas pu se faire comme je l'aurais voulu mais je trouve ça très impressionnant. Pour moi qui suis en totale découverte de ce monde équestre, je trouve cela magnifique. Ce sont des bêtes magnifiques. A Paris, j'ai eu l'occasion de suivre le Speed Challenge, j'ai trouvé ça particulièrement excitant à voir. On est vraiment présent avec le cheval et j'ai trouvé ça très agréable à regarder. J'ai aussi remarqué à quel point la Belgique était bien représentée. Je suis d'ailleurs très impressionnée de voir toutes les connexions avec la Belgique dans ce milieu. »

Après une tournée magnifique et de beaux concerts qui se sont enchaînés, vous retrouver à Paris devant un public qui ne vous connaît pas toujours, qui ne vous attend pas spécialement, c'est un exercice compliqué ?

Alice on the Roof : « C'est toujours un challenge supplémentaire. Jouer devant un public conquis qui connaît les chansons et les paroles ou devant un public en total edécouverte, cela n'a rien avoir évidemment. C'est un exercice un peu plus difficile. Au départ, je n'avais pas suffisamment confiance en moi et j'avais tendance à m'effacer en me disant que les gens n'écoutent pas, etc. Mais au final, moins les gens connaissent, au plus il faut aller les chercher. Aujourd'hui, j'avais quand même beaucoup de stress et une appréhension au niveau de la langue. J'avais préparé l'une ou l'autre petite réplique en chinois mais je n'ai pas osé finalement. C'est toujours un challenge mais cela fait du bien aussi de jouer devant des gens qui ne connaissent pas du tout, c'est aussi une manière d'être en terrain vierge et de pouvoir être soi en toute liberté. C'est vrai que ça me ramène un peu à mes tout débuts il y a deux ans mais je suis très heureuse car ce n'est pas vraiment des conditions de concert, ni un public de concert et je suis très heureuse de m'amuser en jouant. J'étais vraiment décomplexée et j'ai pris beaucoup de plaisir et finalement, c'est la base. »

Est-ce qu'il y a aussi un aspect commercial ? Un espoir de décrocher de nouveaux marchés ?

Alice on the Roof : « Aujourd'hui, je ne suis pas venue dans cet état d'esprit. Cela ne sert à rien de s'inventer des montagnes … même si on n'est jamais à l'abri d'un coup de cœur de quelqu'un qui passe. Ca, on ne peut jamais savoir. »

Maintenant, vous espérez boucler la boucle en faisant la troisième étape des masters à Los Angeles ?

Alice on the Roof : « Non, je n'espère pas. Chacun son tour aussi, j'ai déjà fait deux étapes, c'est déjà magnifique de pouvoir vivre une telle expérience. En fait, j'ai vraiment été agréable surprise en arrivant à Paris car je ne m'attendais pas à un tel événement. C'est très beau et c'est d'ailleurs marrant d'arriver ici à Hong-Kong où l'événement est quasiment identique. J'ai un peu déjà l'impression d'être chez moi. Du coup, j'ai mis mes pantoufles. On se retrouve, c'est assez drôle. L'événement est magnifique et l'accueil a été formidable. »

Pour la suite, c'est un peu de repos pour vous ?

Alice on the Roof : « En tout cas, je ne donne presque plus de concert. Parfois à l'étranger mais plus en Belgique pour l'instant … car je dois écrire un deuxième album, ce qui est un nouveau défi et une nouvelle aventure. Maintenant, je me focalise sur l'écriture de la suite ! »

Cela permet de quand même rester un peu au contact du public, un concert comme celui-ci ?

Alice on the Roof : « Oui, tout à fait, cela faisait quand même deux mois que je n'avais plus fait de concert, nous avons quand même fait une répétition avant de venir puis c'est l'occasion de voyager avec mes musiciens d'autant que nous entendons très bien ensemble. Ce n'est que du positif de faire ce genre de présentation. »

Vous êtes arrivée aujourd'hui et maintenant que le concert est terminé, vous allez quand même en profiter pour visiter un peu ?

Alice on the Roof : « Oui, bien sûr ! Nous avons prévu de rester deux jours sur place sans rien. Le seul problème, c'est que j'ai vu qu'il y avait ici un Disney Land … et je suis une grande fan de Disney Land. J'ai mon abonnement à Paris et j'y vais souvent … mais mes musiciens n'ont aucune envie d'y aller, ce que je comprends très bien ! Du coup, nous avons fait une liste d'endroits à visiter comme Victoria Peak, le Big Boudha et les choses les plus importantes à aller voir ici. Cela promet d'être chouette. »

Alice on the Roof en live à Hong Kong

 


Retour en haut de page