Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
12/02/2017

CSI***** Longines Masters de Hong-Kong
Grand Prix

Format parfait pour la découverte de notre sport sur le continent asiatique avec un Grand Prix de seulement 27 partants même si on peut regretter la formule en deux manches facilitant le rôle du chef de piste reprenant les 12 meilleurs, soit près de la moitié des candidats.
Seul 4 point à pouvoir repartir, c'est une occasion que Roger-Yves Bost ne manquera pas après sa faute tellement frustrante sur l'ultime obstacle du parcours en première manche. Cette fois, il signera un sans-faute rapide avec Pegase du Murier (Adelfos), 38''69 … la pression est sur les poursuivants.
Avec un point de dépassement de temps au premier tour, l'égérie Longines Jane Richard Philips garde le même rythme et double la mise en seconde manche avec Foica vd Bisschop (Vigo d'Arsouilles), terminant ce Grand Prix aec 2 points.
Pilar Cordon était partie pour appliquer la même stratégie mais c'était sans compter sur une faute de Gribouille du Lys (Quaprice Bois Margot) sur l'ultime obstacle du parcours alors que la cavalière avait voulu reprendre pour assurer.
Les choses sérieuses débutent avec l'Allemand évoluant sous pavillon autrichien Max Kuhner qui ne perd pas de temps et réussit un magnifique tour avec son Cornet Kalua (Cornet Obolensky). Sans faute en 38''85, les dés sont lancés.
« C'est vraiment fantastique. J'avais déjà fait un bon résultat à Paris et je m'améliore encore ici, c'est magnifique si cela continue de la sorte. Je suis vraiment heureux car Cornet Kalua est un cheval que j'ai élevé moi-même. Je montais déjà sa mère mais nous avons connu des moments difficiles et maintenant, je suis vraiment heureux de son développement. Au départ, il ne voyait pas le sport de la même manière que nous mais aujourd'hui, il est heureux et fait cela avec beaucoup d'harmonie.
Maintenant, il comprend ce qu'on lui demande et il aime cela. La mère était un peu pareille. Tout se passe dans la tête. Maintenant, nous allons avoir deux semaines de congés et Cornet Kalua un peu plus longtemps. C'est un cheval qui aime nager et il va pouvoir profiter de son repos pour aller nager car cela garde la condition. Nous ferons ensuite encore un concours avant de participer à la finale de la coupe du monde. » expliquera Max Kühner.
John Whitaker est face à son public à Hong-Kong. Avec Ornellaia (For Pleasure), il attaque mais la jument n'est pas aussi rapide qu'Argento et malgré un magnifique tour il termine avec deux tous petits centièmes de plus que le leader !
Ludger Beerbaum n'est pas venu à Hong Kong pour se promener. Présent avec un stand pour y présenter ses aliments où il se sera beaucoup investi durant le week-end, il a tout misé sur ce Grand Prix avec Casello (Casall) et il attaque. Le résultat est là 38''58 … le plan se déroule bien mais il reste encore du monde derrière !
Edwina Tops Alexander ne fera qu'illusion avec une faute de California (L'Esprit) dès le deuxième obstacle.
Lorenzo De Luca a décidé de lancer son grand espoir Halifax vh Kluizebos (Heartbreaker) dans le grand bain et il est déjà dans le coup. L'Italien donne le meilleur mais ne peut aller aussi vite : 39''21, c'est une demie seconde de plus.
« C'est son tout premier Grand Prix cinq étoiles. Je sais qu'il peut le faire mais il va aller de plus en plus vite. Aujourd'hui, nous avons pu voir que la force était bien présente. Je suis vraiment très heureux car c'était le premier vrai test et comme toujours dès qu'il entre en piste, il répond présent.
Toutes les semaines, je peux sauter avec un cheval différent en Grand Prix 5* et je ne peux pas être plus heureux d'avoir aujourd'hui Ensor, Armitages, Limestone et maintenant Halifax en plus. Les chevaux sont frais et peuvent enchaîner les concours. Au barrage, j'ai dû élargir un peu mon virage pour le mur car c'était un gros obstacle pour lui qui l'a un peu ému. Tout était vraiment très proche et il a sauté magnifique. » réagira le cavalier Stephex.
Un Casall pourrait bien en chasser un autre car Simon Delestre n'est pas là pour rigoler avec Chesall surtout après sa magnifique prestation de vendredi. Le Français attaque mais une nouvelle fois, l'alezan lui fait faux bond dès le deuxième obstacle. Tout est perdu, son cavalier continue néanmoins et déroule malgré une faute sur l'ultime obstacle. Grande déception.
Christian Ahlmann entre en piste et on sait à quel point son petit Caribis Z (Caritano Z) peut aller vite … mais peut-il vraiment le faire à ce niveau d'épreuve, telle est la question. Le joli gris à l'śil bleu connaît ses qualités et répond à toutes les sollicitations de son cavalier qui fait une véritable démonstration de précision. Non seulement, c'est sans-faute mais en plus c'est plus vite : 37''94 ! Nouveau leader !
Hong Kong accueille un autre couple pas très expérimenté à ce niveau mais le schéma est différent car ici, le cheval a déjà démontré toutes ses qualités … mais cela ne fait pas très longtemps que William Whitaker est en selle sur Utamaro d'Ecaussinnes (Diamant de Sémilly). Premier à s'élancer dans le Grand Prix, ils ont eu cette fois le temps d'observer leurs adversaires. Ils vont vite mais une petite touchette sur l'entrée de la combinaison leur sera fatale.
« Utamaro est en grande forme, nous avons été classés lors de nos derniers Grand Prix mais aujourd'hui, je n'ai pas monté en donnant le meilleur, c'est pour ça que nous avons eu une faute. Je suis vraiment très heureux avec lui car cela ne fait pas très longtemps que je le monte. C'est un cheval très expérimenté et l'objectif est juste de le garder en bonne santé et de pouvoir continuer le plus longtemps possible. C'est vrai qu'Utamaro n'est pas un grand cheval et que je suis plus grand que Joe Clee mais cela n'a pas l'air de l'affecter beaucoup. » glissera William Whitaker.
Il n'y a dès lors plus qu'un seul couple à pouvoir faire plier l'Allemagne … d'autant qu'ils ont remporté la grosse épreuve vendredi mais Martin Fuchs se fait attendre quelque peu en piste, Clooney (Cornet Obolensky) est d'humeur capricieuse au paddock et c'est avec toute sa diplomatie que le Suisse convainc enfin sa monture d'aller au combat en entrant dans l'arène très calmement suivi de ses nombreux collègues venus assister à la lutte finale … qui tournera court car dès le deuxième obstacle, la barre est au sol !
Christian Ahlmann s'impose avec Caribis Z, ce petit étalon gris que même le jury de Zangersheide n'avait pas jugé qualiteux assez pour lui donner son agrément à trois ans, malgré une mère Canasta Z grande gagnante internationale et une grand-mère Carlaya Z qui a elle-même évolué en Grand Prix avec Judy Ann Melchior. Aujourd'hui, le petit gris a impressionné tout le monde, même son cavalier !
« Ce qui est arrivé aujourd'hui, je ne l'aurais pas espéré. C'est un très gentil cheval avec énormément de qualités … mais il n'a pas fait beaucoup de tours à ce niveau et il a fait un boulot magnifique lors du premier tour. J'ai vu mes collègues lors de la seconde manche et je me suis dit que c'était vraiment difficile de prendre les derniers risques … mais je me suis dit que j'allais essayer et à la fin, on gagne ! Je suis surpris mais heureux. A la fin, je ne suis que le cavalier et ce n'est qu'une petite partie de toute l'équipe qui me soutient et que je remercie car c'est grâce à eux que je peux me concentrer uniquement sur ma monte ! »
Le Kaiser était battu mais c'est le respect qui primait aujourd'hui : « Je voudrais avant tout féliciter Christian pour ce qu'il a fait aujourd'hui. Il a amené un cheval pas très expérimenté et ne faisait pas partie des favoris… mais quand on regarde le parcours aujourd'hui, sa précision et la manière dont il a monté, c'était vraiment la classe mondiale et il mérite de gagner et il a également tout mon respect.
Contrairement à Christian, j'avais amené mon cheval de tête en sachant exactement ce que je voulais car c'est pour moi important de voir le développement et l'enthousiasme de notre sport en Chine et spécialement à Hong-Kong et c'est encore plus magnifique d'en faire partie. Je tiens vraiment à remercier toutes les personnes qui font que ce concours puisse avoir lieu et font en sorte que le sport puisse évoluer ici. C'est une chose positive pour toute l'industrie du cheval. Quand on voit l'enthousiasme des gens qui veulent tous avoir une photo, une signature, c'est agréable. »
 


Retour en haut de page