Home     Etalons     Juments     Reportages     Interviews     Potins     Agenda     Contact     Lien 
Recherche
11/02/2017

CSI***** Longines Masters de Hong-Kong
Longines Speed Challenge

Double victory for Double D.
Ils n'étaient que 18 à avoir décidé de relever le défi du Speed Challenge. Pas le temps de perdre du temps, on rentre directement dans le vif du sujet. Pilar Cordon donne immédiatement le ton avec Coriana vh Klapscheut (Darco). Gagnante de l'épreuve d'ouverture, elle continue sur le même tempo et signe un beau double sans-faute en 72''39.
Derrière on a bien compris qu'il allait falloir faire mieux et ce fut le cas pour Olivier Philippaerts qui attaque très fort et termine en 68''34 avec Challenge vd Begijnakker (Chellano) mais avec une faute sur l'entrée de la seconde combinaison. 70''34, c'est suffisant pour prendre la tête.
« Je suis content. Hier, j'hésitais encore un peu quant au cheval j'allais mettre dans le Grand Prix mais j'ai décidé de lancer mon 9 ans, Ikker (Ogano Sitte) dans le grand bain alors c'était à Challenge de faire le Speed Challenge. Il avait déjà très bien fait à Paris, c'est un cheval rapide avec beaucoup d'expérience, c'est ce qui m'a poussé à opter pour lui. Hier, je pense que le cheval a dû se remettre un peu de son voyage mais le principal, c'est qu'il ait bien sauté aujourd'hui. » réagira Olivier Philippaerts.
Il faudra attendre le passage de Pius Schwizer pour aller déloger le Belge. Sans faute avec un parcours très rapide de Leonard de la Ferme CH (Landjuweel) : 67''21.
Max Kuhner donne le meilleur de lui-même et est tout proche du podium … mais il ne peut éviter la faute sur l'ultime obstacle avec Electric Touch (Untouchable Z).
Lorenzo De Luca aussi fait une faute sur la sortie de la première combinaison … mais cette fois, c'est encore plus rapide 68''21 et la seconde place provisoire avec Unestar de Cerisy (Quick Star).
Gregory Wathelet attaque très fort avec Lilly Lordanos (Lordanos) mais le couple faute coup sur coup avant d'ajouter une troisième faute un peu plus loin alors que le temps était de loin le meilleur de l'épreuve : 66''39, dommage. Malgré les 12 secondes de pénalité, il égale le temps de Pilar Cordon.
Kevin Staut attaque très fort dès le premier obstacle … mais Ayade de Septon s'arrête sur le deuxième. Le Français continue et déroule néanmoins un magnifique parcours tout le reste du tour.
Il ne reste dès lors que deux candidats à partir mais le premier d'entre eux a déjà marqué la journée en s'imposant dans la première épreuve du jour avec cette même Happiness van't Paradijs (Obourg) qui aura juste eu le temps de reprendre ses esprits avant de repartir au combat. Pas de soucis pour l'alezane qui déroule un tour magnifique tout en fluidité. Le résultat est évidemment là, 67''01, nouveau leader !
Last but not least, Bertram Allen s'élance. Il a déjà remporté cette épreuve avec ce même Quiet Easy (Quidam's Rubin) mais l'Irlandais attaque très fort dès le début. Il améliore d'ailleurs le meilleur chronomètre de l'épreuve en signant un parcours à 65''79 … mais avec deux fautes … qui lui permettent néanmoins de rester sur le podium !
Deux sorties, deux victoires pour le numéro un mondial Daniel Deusser qui après les Grand Prix des Longines Masters s'attaque désormais aux Speed Challenge.
«Pour être honnête, c'est un cheval qui devient facilement nerveux mais qui est surtout très rapide. J'avais déjà tenté ma chance avec elle à Los Angeles et Paris et ça n'avait pas vraiment marché mais ici, je l'avais mieux sous contrôle. A la fin, elle a juste eu une journée fantastique aujourd'hui en remportant les deux épreuves du jour. Ce n'est pas l'épreuve la plus haute mais c'est une épreuve particulière avec beaucoup de virages.
Ici, j'ai décidé de ne pas tout demander dès le début car c'est l'erreur que j'avais commise lors de mes précédentes tentatives. J'avais décidé de ne faire que 6 sauts lors du warm-up jeudi puis de passer l'épreuve d'hier pour me concentrer sur les deux épreuves du jour qui étaient plus importantes car je la sentais très bien jeudi.
Ce matin, c'était une épreuve différente mais qui était déjà très rapide où j'avais déjà dû avancer pour gagner et à la fin, je me suis demandé si je n'avais pas pris un peu trop de risques en vue de ce soir … mais non, elle a fait un super boulot. Après, il faut être réaliste. Cela fait plaisir de gagner, spécialement quand on a fait un si long trajet … mais la plus grosse épreuve est demain. Equita est en bonne forme alors j'espère que nous pouvons faire un sans-faute et nous qualifier pour le barrage … ensuite, nous verrons ce qu'il est possible de faire. » glissera Daniel Deusser.

Retour en haut de page